Censure du film "L'Apôtre" par la DGSI : Cheyenne-Marie Carron réagit

Des projections du film L'Apôtre ont été annulée, à la demande de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Cheyenne-Marie Carron déclare au Figaro :

«C'est un film de paix. L'Apôtre devrait être projeté à des chrétiens et à des musulmans, et dans des lieux de culte. Je suis une réalisatrice catholique et j'ai collaboré avec des acteurs musulmans. J'ai essayé de faire un film qui permette une vraie ouverture vers l'autre et vers la différence. Il est interdit par peur, et je le comprends parfaitement parce que ce qui s'est produit chez Charlie Hebdo, c'est terrifiant. Mais pour faire avancer les choses et faire se rencontrer chrétiens et musulmans, il faut être capable de prendre des risques».

«On ne gagne pas des guerres par le silence et en se censurant. On gagne en ayant du courage, comme Charlie Hebdo, et en continuant à travailler. Même s'il y a une part de danger, il ne faut pas se priver des outils que nous avons pour ouvrir le dialogue».

Si la réalisatrice avoue qu'elle n'a «jamais osé aller vers un public musulman pour présenter le film», elle estime que «ces censures [lui] donnent envie d'aller vers ce public pour recueillir leur avis».

«Avec l'interdiction qui tombe, je prends conscience que ce film peut être un outil de dialogue. Je suis confrontée à une réalité, celle de la peur et de la police française qui insiste fortement à la prudence aujourd'hui avec ce qui se passe».

Elle aimerait «que ce film soit un point de départ pour un rapprochement entre chrétiens et musulmans» et «qu'il y ait des projections à l'initiative des musulmans, dans les banlieues et dans les mosquées».

«Si on en vient à annuler ce film, qui n'est pas de la propagande, c'est que la France va très mal. Si mon film ne parlait pas de fraternité, s'il était radical, je comprendrais, mais là non. On vit dans une sale période, une période de fermeture et de peur. Il faut que nous soyons combatifs».

______________

Le Salon Beige

samedi 17 janvier 2015 15:26 , dans (In)Justice


Attentat terroriste au siège de Charlie Hebdo (par Aldo Sterone)

mercredi 07 janvier 2015 23:50 , dans (In)Justice


Asia Bibi : sa condamnation à mort confirmée

Blog de infos-en-vrac :Infos en vrac, Asia Bibi : sa condamnation à mort confirmée

Le tribunal d'appel de Lahore (Pakistan) a confirmé jeudi matin la condamnation à mort par pendaison d'Asia Bibi, accusée de blasphème par deux femmes musulmanes avec lesquelles elle se serait disputée. La jeune femme est en prison depuis 2009.

Selon son avocat, Maitre Shakir, le manque de crédibilité objectif des témoins n'a pas empêché les magistrats d'opter pour le châtiment suprême.


Risques d'émeutes

"La justice est toujours plus entre les mains des extrémistes" aurait-il déclaré, selon l'agence Fides. Son seul espoir est désormais de voir ce jugement cassé par la Cour Suprême, ultime instance judiciaire au Pakistan.

Au-delà d'éventuelles motivations idéologiques ou religieuses, il est possible que les juges craignent par ailleurs la réaction de la rue. Une mesure de clémence à l'égard d'Asia Bibi risquerait de déclencher de violentes émeutes comme l'ont déjà fait savoir des extrémistes musulmans.


Santé dégradée ?

Dans un livre autobiographique, intitulé "Blasphème", Asia Bibi racontait qu'elle avait été l'objet de la colère de femmes de son village pour avoir bu à une source réservée aux musulmans.

Les nouvelles les plus récentes d'Asia Bibi remontent au mois de juillet dernier. Incarcérée en cellule d'isolement, elle affichait une santé très dégradée a témoigné un prêtre de Lahore.

Asia Bibi est mère de cinq enfants. Son mari Ashiq Masih tente depuis son emprisonnement de mobiliser l'opinion publique internationale pour sauver son épouse.

Source

jeudi 16 octobre 2014 16:52 , dans (In)Justice


Stérilisation forcée sous couvert de vaccination : l'Eglise s'insurge !

"L’Église catholique du Kenya s’oppose à une campagne de vaccination contre le tétanos des femmes âgées de 19 à 49 ans, alors que celle-ci doit débuter lundi 13 octobre dans 60 districts à haut risque du nord du Kenya, où des cas de décès maternels et néonatals sont extrêmement élevés. Elle craint que cette opération, menée par le ministère de la Santé, ne couvre un plan de stérilisation des femmes et de contrôle de la croissance de la population (...)

Lors d’une conférence de presse au Centre pastoral Saint-Patrick, à Kabula, dans le comté de Bungoma, à l’ouest du pays, le président de la Commission santé de la KEC, Mgr Paul Kariuki Njiru, et son adjoint, Mgr Joseph Mbatia, ont déploré que le ministère de la santé ait lancé cette campagne sans coordination et sans concertation avec les instituts de santé catholiques.

Le communiqué des évêques [Ici en VO.NDL] pose plusieurs questions précises :

Y a-t-il une épidémie de tétanos au Kenya ?
Si tel est le cas, pourquoi n’a-t-elle pas été déclarée ?
Pourquoi la campagne cible-t-elle seulement les femmes de 14 à 49 ans ?
Pourquoi la campagne laisse-t-elle de côté les enfants, les garçons et les hommes, même si ces catégories sont aussi exposées au tétanos ?
Au milieu de tant de maladies mortelles au Kenya, pourquoi le tétanos a-t-il eu la priorité ? (...)

Selon la commission épiscopale, le vaccin utilisé peut provoquer la stérilité lorsqu’il est injecté à une femme non enceinte. « Les informations accessibles au domaine public indiquent que le vaccin antitétanique additionné de Beta HCG (hormone secrétée par les femmes enceintes NDLR) aurait été utilisé aux Philippines, Nicaragua et Mexique pour vacciner les femmes contre une éventuelle grossesse, écrivent les évêques dans leur communiqué. (…) Lorsque cette hormone est injectée au moyen d’un vaccin à une femme non enceinte, le Beta HCG combiné avec l’anatoxine tétanique provoque le développement d’anticorps contre le tétanos et le HCG, de sorte que si l’ovule d’une femme est fécondé, son HCG naturel sera détruit, la rendant définitivement stérile. »

Les évêques disent craindre une volonté cachée de stérilisation des femmes à large échelle. Une solution qui, selon eux, aurait déjà été utilisée par les partenaires occidentaux aux Philippines, au Nicaragua et au Mexique".

Le Salon Beige

mercredi 15 octobre 2014 16:19 , dans Monde


Les Saints Anges Gardiens

Blog de infos-en-vrac :Infos en vrac, Les Saints Anges Gardiens

C'est une vérité de foi que les anges, tout bienheureux qu'ils sont, reçoivent une mission de Dieu auprès des hommes ; les paroles de Notre-Seigneur, l'enseignement des Docteurs et des saints, l'autorité de l'Église, ne nous permettent pas d'en douter. Si les démons, en légions innombrables, rôdent autour de nous comme des lions prêts à nous dévorer, selon la parole de saint Pierre, il est consolant pour nous de songer que Dieu nous a donné des défenseurs plus nombreux et plus puissants que les démons.

C'est au plus tard dès sa naissance que tout homme venant au monde est confié à la garde d'un esprit céleste ; les païens, les hérétiques, les pécheurs eux-mêmes, ne sont pas privés de ce bienfait de Dieu. Il est même certain que divers personnages, en raison de leur situation, comme les rois, les pontifes, ou en raison des vues spéciales de Dieu sur eux, comme nombre de saints, ont parfois plusieurs anges gardiens. Il semble indubitable que non seulement les individus, mais les sociétés et les institutions, sont confiées aussi spécialement à la garde des anges ; l'Église, les royaumes, les provinces, les diocèses, les paroisses, les familles, les ordres religieux, les communautés, ont leurs angéliques protecteurs.

Les anges nous préservent d'une foule de maux et de dangers, ils éloignent de nous les occasions du péché ; ils nous inspirent de saintes pensées et nous portent à la vertu, nous soutiennent dans les tentations, nous fortifient dans nos faiblesses, nous animent dans nos découragements, nous consolent dans nos afflictions. Ils combattent avec nous contre le démon et nous prémunissent contre ses pièges ; si nous tombons, par fragilité ou par malice, ils nous relèvent par le remords, par les pensées de la foi, par la crainte des jugements de Dieu, et nous procurent divers moyens de conversion : ils portent nos bonnes œuvres et nos prières à Dieu, réparent nos fautes, intercèdent pour nous auprès de la divine miséricorde, suspendent la vengeance céleste au-dessus de nos têtes ; enfin ils nous éclairent et nous soutiennent dans la maladie et à l'heure de la mort, nous assistent au jugement de Dieu, visitent les âmes du purgatoire.
Saint Bernard résume nos devoirs en trois mots : « Quel respect, quel amour, quelle confiance de notre part ne méritent pas les anges ! Respect pour leur présence, amour à cause de leur bienveillance, confiance en leur protection. » Ajoutons un quatrième devoir, la docilité à leurs bonnes inspirations.

Evangile au quotidien

jeudi 02 octobre 2014 16:36 , dans Chretienté


|

ouvrir la barre
fermer la barre

Vous devez être connecté pour écrire un message à infos-en-vrac

Vous devez être connecté pour ajouter infos-en-vrac à vos amis

 
Créer un blog